Tag Archives: Soudanais

Au troisième jour…

26 Oct

La « Jungle » de Calais offre désormais un visage d’apocalypse : le feu, allumé par des migrants en colère,  a pris un peu partout, notamment dans l’allée centrale du camp bordée récemment encore de commerces informels, ravageant tentes, cabanes et caravanes. Il a fait rage toute la nuit. D’épais panaches de fumée noire étaient visibles depuis le port de Calais, à 500 mètres de là. Les flammes léchaient certains poteaux électriques, et la camionnette d’une association s’est embrasée.

856301-des-migrants-dans-le-camp-de-la-jungle-le-1er-mars-2016-a-calais

Pour toute explication devant le laxisme d’Etat, on nous dit que ces incendies sont une « tradition, notamment pour certaines communautés qui mettent le feu à leur habitation au moment de la quitter« , ce qui « prouve aussi que les migrants s’en vont« , a affirmé avec humour Mme Fabienne Buccio, préfète du Pas-de-Calais, contente d’elle-même. Le même phénomène avait été, paraît-il, été constaté en mars lors du démantèlement de la zone sud.

Les feux étaient allumés principalement par des migrants afghans. « Ils sont en colère parce que la Jungle est finie et qu’ils n’ont pas réussi à aller en Angleterre« , commentait Yones, un Erythréen de 17 ans. Mais pas seulement : un jeune Erythréen a tenté avec un briquet de mettre le feu aux rideaux d’une caravane, alors que des flammes n’étaient qu’à deux mètres de lui, témoigne un journaliste de l’AFP.

on-ignore-les-circonstances-de-l-incendie_3768640_1000x500

En bordure du camp, plusieurs dizaines de Soudanais refusent toujours de quitter la « Jungle« . Leurs tentes sont encore loin des zones incendiées, ils n’ont pas peur du feu. « On veut toujours passer en Angleterre, on reste ici« , explique Mohamed, 30 ans. Deux bénévoles de l’association l’Auberge des migrants leur expliquent pourtant qu’il faut partir. « C’est difficile d’être entendu, explique Véronique, l’une d’elles. « Tu en as qui disent non, nous on reste. Tant que leurs abris ne sont pas détruits, ils ne se rendent pas compte« . Nous ne disions rien d’autre dans nos Bulletins climatiques de la République française de ces deux derniers jours…

5020508_6_d327_plusieurs-incendies-ont-ete-provoques-dans_f0825f43ea2e8ef76767aa3778956a97

Des migrants ne se résignaient pas à partir en Centre d’Accueil et d’Orientation. « Je vais finir dans la rue. Ca va être le destin de beaucoup d’entre nous. Je pense que même si la Jungle brûle, certains reviendront ici, où au moins on a une possibilité de pouvoir tenter notre chance en Grande-Bretagne« , affirmait Rami, un Soudanais de 27 ans. Quant à nous…nous ne disions rien d’autre dans nos Bulletins climatiques de la République française de ces deux derniers jours !

Ecoutez donc la préfète du Pas-de-Calais, représentante de l’Etat, c’est édifiant autant que consternant :

Comme nous l’avons souvent rappelé, ces braves gens viennent chez nous avec leur maigre paquetage mais ils n’oublient pas d’apporter avec eux leurs cultures, leurs coutumes et même leur art de vivre. Mais ces incendie auront au moins le mérite de dératiser le territoire…

Le 26 octobre 2016.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA, Conseiller aux affaires intérieures, à l’ordre public et à l’organisation du territoire.