Tag Archives: Tunis

Algérie/France . Pas de repentance pour le comte de Paris, frére au surplus d’un officier-le prince François- mort pour la France.

16 Nov

                                                            Le prince François d’Orléans (1935-1960) , frére du « Comte de Paris »

http://blog-unp.thionville.over-blog.fr/article-caserne-bosquet-47932115.html

jeudi, 15 novembre 2012

Dernier « billet » du Comte de Paris :  » La France n’a pas à rougir, ni à avoir honte de son passé. « 

Quelle Repentance ? Au XVIII° Siècle, Alger comme Tunis étaient des repaires de brigands qui, à l’instar de la Somalie actuelle, pillaient, rançonnaient et enmenaient en esclavage les habitants de la côte nord de la Méditerranée. Pour mettre fin à la traite des blancs, la France entrepris, dés 1830, la conquête en Afrique du Nord de ce qui n’était pas encore l’Algérie. Mon arrière grand Oncle, le Duc d’Aumale, s’empara de la Smala de l’Emir Abd-El-Kader qui se rendit peu de temps après. Prisonnier au château d’Amboise, il fut traité avec tous les honneurs dus à son  rang et plusieurs de ses compagnons morts de vieillesse ou de  langueur y sont enterrés. La Fondation Saint Louis a érigé depuis  quelques années, dans les jardins du château, un cimetière musulman,  selon les règles islamiques. Leurs descendants viennent y prier  régulièrement. Comme tant de Français du contingent ou rappelés, j’ai participé à la guerre en Algerie, elle se camouflait sous le vocable de  pacification. J’y étais volontaire, puis officier d’Active.Tous nous  y accomplissions notre devoir envers la France.

C’est au nom de mon frère François et de tous mes frères d’Armes morts pour la France que je prends la plume aujourd’hui.

C’est au nom  des Harkis qui ont servi la France et furent massacrés de façon ignominieuse après les accords d’Evian.

C’est au nom des Pieds-Noirs qui ont construit des écoles, des routes, des hôpitaux et qui ont rendu la richesse à cette terre.

C’est au nom de tous ceux, quel que soit leur camp, qui y reposent éternellement, que la France n’a pas à rougir, ni à avoir honte de son passé, encore moins à demander pardon.

…..

Signé : Henri d’Orléans « Comte de Paris »                                                                                                                                                                       Chevalier de la Légion d’Honneur à titre militaire                                                                                                                                              http://www.royaute-news.com/article-31601893.html

———————

 Article complet  grâce au lien ci-dessous :                                                                                                                                                     http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2012/11/13/henri-vii-la-france-n-a-pas-a-rougir-ni-a-avoir-honte-de-son.html