Que faisait Hamou Benlatreche en France ?

12 Août

Hamou Benlatreche (Photo du Parisien). Sympathique, non ?

Hamou Benlatreche, de nationalité algérienne, vivait en France avec une carte de résident valide. Il travaillait comme chauffeur VTC…chez Uber.

Pourquoi pas dans son pays ?

Pour pouvoir foncer, avec une BMW de location (afin de ne pas abimer sa belle voiture noire et lustrée avec laquelle il remplit les poches de son employeur américain), dans un groupe de soldats français de l’opération Sentinelle posté à Levallois-Perret (92) et faire un maximum de victimes.

Heureusement, un jeune policier stagiaire, intrigué par cette voiture fortement cabossée en a relevé le numéro d’immatriculation qu’il a aussitôt communiqué à sa hiérarchie. La piste du tueur fut rapidement remontée et il fut localisé, grâce aux moyens électroniques d’usage (GPS), sur l’autoroute A16 en direction…de Calais et de la Belgique (tiens ! Encore un coup des Belges de Molenbeek ?) puis interpelé après avoir reçu quelques balles efficacement immobilisatrices.

Hamou Benlatreche n’avait rien à faire chez nous.

Un bel exemple de ce qu’il ne faut plus jamais accepter. Sinon, que ferons-nous lorsque l’Algérie sera à l’agonie économique et de nouveau à feu et à sang (ce qui ne saurait tarder –1-). Savez-vous que ses côtes ne sont qu’à quelques centaines de kilomètres des nôtres ? Qu’en pensez-vous ?

Quant à fréquenter les VTC de la firme Uber, il y a bien longtemps que nous vous en avons dissuadés. Si vous l’aviez oublié, relisez surtout l’ensemble de nos articles sur le sujet grâce au moteur de recherche de notre blogue. Vous serez étonnés.

Et maintenant ?

Si nos pouvoirs publics ne découvre pas in extremis que Hamou Benlatreche n’est en fait pas un terroriste mais, simplement, un détraqué mental ne relevant que de l’hôpital psychiatrique comme son prédécesseur de la Tour Eiffel, peut-être sera-t-il jugé.

Si nos magistrats ne lui trouvent pas de circonstance atténuantes (enfance malheureuse, peine de coeur, confusion entre l’accélérateur de sa voiture et la pédale de frein lorsqu’il a croisé le groupe de militaires, etc.), peut-être sera-t-il même condamné à quelques mois de prison, peine qu’il n’effectuera évidemment pas tant nos prisons sont pleines de malades mentaux.

Si un juge d’application des peine, pris de pitié pour ce malheureux, ne le remet pas très rapidement en liberté avant son jugement, peut-être aura-t-il même le temps de pénétrer dans une de nos églises, où l’on trouve encore un prêtre âgé en train de dire la messe (comme ce fut le cas du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray),

qu’il se fera un plaisir d’égorger comme un mouton de l’Aïd au nom du djihad et du prophète Mohamed !

Un mauvais rêve ? Non, c’est la France aujourd’hui.

Le 12 août 2017.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

(1) Lire « Encore une bombe à retardement » :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2015/11/03/bulletin-climatique-quotidien-3-novembre-2015-de-la-republique-francaise/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :