Archive | 4 -Billets d’humeur des membres du CER RSS feed for this section

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : « Fais gaffe, Susana, les gigolos ne laissent pas que de bons souvenirs. »

20 Sep

Manuel Valls, après bien des d’autres aventures sentimentales, a épousé, samedi 14 septembre, la richissime héritière catalane Susana Gallardo dans la superbe île de Minorque (Espagne). Une noce particulièrement exubérante de trois jours dans et autour de la superbe propriété de sa promise à laquelle ont participé une centaine d’invités triés sur le volet mais appartenant tous au gratin culturel, artistique et médiatique de la péninsule ibérique. Une fête dont voici l’un des moments clés, l’arrivée des « jeunes mariés » dans la salle de réception installée sous un barnum, dans les jardins de ladite propriété :

Mais des festivités fort coûteuses. Trop, en tout cas, pour l’ex-Premier ministre de François Hollande dont tout le monde raconte a satiété…qu’il est complètement fauché et que c’est donc madame qui l’entretient (aux dires, en particulier, du magazine people Gala : Manuel Valls ruiné ne pourrait pas avancer les frais.) Comment nomme-t-on ordinairement ce genre de compagnon d’une dame riche ? Un gigolo.

Un témoin rapporte même, dit-on, avoir entendu la mère de Manuel Valls prononcer ces mots (qu’elle avait dû entendre sous d’autres cieux) : « Pourvou qué ça dourrr… » !

Susana a su, en tout cas, le faire avec élégance comme le rappelait Paris Match : « Manuel, je t’aime. Te quiero, te quiero, merci de me rendre immensément heureuse », a adressé Susana Gallardo à son mari pendant la cérémonie !

Dommage pour elle qu’elle n’ait pas connu l’homme de sa vie dans ses oeuvres les plus maléfiques telles que (entre autres innombrables calamités) les deux décrets de 2013 par lesquels il organisa la grande « braderie de la naturalisation française » dont nous n’avons pas fini de payer les terribles conséquences. Mais aussi sa foi dans l’islam qui serait en France…pour y rester :

Avec un tel mari, Susana Gallardo a du souci à se faire…

Le 20 septembre 2019.

Du Plessis

Dieu sait que nous en avons entendu des c…….s. Mais comme celle-là, il fallait le faire.

13 Sep

Après les provocations de Sibeth-(Patankça) Ndiaye, la Porte-parole du gouvernement d’Emmanuel Macron, sur les Français qui mangeraient plutôt des kebabs que du homard

ou sur la grève des transports en Ile-de-France, aujourd’hui vendredi…13 septembre

La République en Marche (LREM) semble ne plus savoir quoi inventer comme sottise. Alors… »elle met le paquet » et voilà ce que ça donne :

Jean-Louis Touraine (LREM) : “Il n’y a pas de droit de l’enfant à avoir un père

 

Voulez-vous avoir une une idée du niveau des débats en Commission parlementaire concernant le projet de loi bioéthique ? Voici ce qu’ose déclarer son rapporteur Jean-Louis Touraine (LREM) :

« Il n’y a pas de droit de l’enfant à avoir un père« 

Faut-il lui rappeler, ainsi qu’à tous les suppôts de la PMA pour toutes et autre GPA qu’il n’y a pas non plus de droit à l’enfant !

Jean-Louis Touraine (LaREM) : « Il n’y a pas de droit de l’enfant à avoir un père. »#PJLBioéthique #DirectAN #PMA pic.twitter.com/y3z0Z3UHE1

— LCP (@LCP) September 10, 2019

Le 13 septembre 2019.
(Merci à François Romain pour son info Twitter et son commentaire : «  La bonne question à poser à ce sieur est: ‘ combien d’enfants avez-vous fait à combien de femmes sans jamais en avoir reconnu aucun? ‘ « )

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Sibeth-(Patankça) Ndiaye n’en manque décidément jamais une !

12 Sep

Voici ce que déclarait ce matin la secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, Porte-parole du gouvernement d’Emmanuel Macron, sur les ondes de BFM-TV, à propos de la grève terrible qui s’annonce demain vendredi. On pourrait en éclater de rire si ce n’était pas si provocateur ou irresponsable :

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/sibeth-ndiaye-je-serai-de-coeur-avec-tous-les-franciliens-qui-galereront-dans-les-couloirs-du-metro-1186291.html

 

Le 12 septembre 2019.

Du Plessis

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : faillite de la compagnie aérienne Aigle Azur

9 Sep

« Sur les 19 000 passagers qui se sont retrouvés en difficulté au plus fort de la crise, il en reste encore 13 000. » « Dans ces 13 000, il y en a 11 000 en Algérie ; 500 à 600 au Mali, au Liban, à Mayotte… Mais ce sont des volumes plus petits », a déclaré ce matin le secrétaire d’Etat aux transport, Jean-Baptiste Djebbari, sur BFM TV.

SURTOUT, QU’ILS Y RESTENT !

 

Le 9 septembre 2019.

Du Plessis

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Nouvelles du « Grand Remplacement ».

15 Août

Ce n’est pas une scène ordinaire de plage à Dakar, Abidjan ou Lagos. Non, c’est la plage…de Cabourg (Calvados / France) !

Et soyez assurés qu’il ne s’agit pas d’une de ces « fake news » (fausses nouvelle) dont les mauvaises langues au pouvoir prétendent que nous en faisons notre miel. C’est bien réel et tout ce qu’il y a de réel…

Ce cliché a été publié par le Secours populaire…français, à l’occasion de la désormais traditionnelle « Journée des oubliés des vacances » qui permet, cette année, à 50 000 enfants des « quartiers défavorisés » (entendez qu’il s’agit d’autant de graines de racailles de banlieue qui rempliront avant longtemps les colonnes des canards locaux à propos des trafics de stupéfiants, des vols à main armée voire de quelques attentats islamiques) de goûter à la fraîcheur des plages normandes.

Catherine Makowski, secrétaire nationale du Secours populaire français, en a profité pour exposer aux médias ses idées en la matière dans lequel vous apprécierez l’amalgame entre la misère de nos compatriotes et l’oisiveté, mère de tous les vices, de nos « Chances pour la France » !

À la question concernant l’utilité de cette journée de grande transhumance sociale, Mme Makowski répond ceci :  » C’est important pour se changer les idées, se retrouver en famille dans des temps dédiés, être éloigné des difficultés du quotidien, pour la santé… Tous ceux qui partent en vacances savent combien ça fait du bien à tout le monde. C’est donc une injustice criante pour ceux qui ne peuvent pas partir et restent dans les quartiers, où peu d’activités sont proposées. Surtout, à la rentrée scolaire, de nombreux enfants ne peuvent pas raconter qu’ils sont partis en vacances. Les enfants qui sont partis au cours de cette journée vivent des choses tellement extraordinaires que quand ils le racontent à la rentrée, c’est comme s’ils étaient partis en vacances plusieurs jours. » 

Et la bonne dame d’ajouter dans le fameux amalgame dont nous parlions :  » Des gens se privent tout au long de l’année, et les vacances sont les premières sacrifiées. Nous avons aidé 3 millions de personnes en France l’année dernière. C’est de plus en plus difficile au quotidien. Il faut payer le loyer, faire face aux factures d’énergie… Certains parents ont aussi des difficultés à nourrir correctement leur famille, avec les conséquences que cela peut avoir pour les enfants. C’est le constat des bénévoles dans l’activité de tous les jours. Dans ces conditions, les vacances sont un projet qui semble lointain pour beaucoup de ces familles. » 

Quel rapport entre la pauvreté ordinaire qui frappe un nombre croissant de familles françaises, nées de parents et de grands-parents continument Français et la charge que représente ces hordes venues d’ailleurs et qui s’imposent à notre société ?

Mme Makowski n’a pas encore compris (mais, au fond, le veut-elle) que si nous n’avions pas à subir le poids, lui aussi croissant, de millions d’immigrés (DONT IL EST DEMONTRE QUE LA PLUPART EST INCAPABLE DE S’INTEGRER ET MOINS ENCORE DE S’ASSIMILER À NOTRE TISSU SOCIAL), il serait bien plus facile d’aider nos compatriotes à sortir rapidement de la pauvreté quand ce n’est pas de la misère.

Et, dans un tel contexte tragique, à quoi rime ce spectacle grotesque exposé sur l’un des plus beaux rivages de la Normandie ? C’est honteux, un point c’est tout.

Le 15 août 2019.

Du Plessis

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Nous parlions hier des Inrocks’…

13 Août

À propos de l’une de ses journaleuses prétendument intellectuelle (qui dirige en tout cas la rubrique littéraire du canard). Alors reparlons-en dans un autre registre mais, tout compte fait comme vous allez le voir, pas si éloigné (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2019/08/12/billet-dhumeur-du-sieur-du-plessis-nelly-kaprielian-les-inrockuptibles/).

Voici en effet le récit à la fois glaçant et consternant de lâcheté d’un certain Alexandre Comte, employé aux Inrockuptibles, publié pendant quelques heures sur son site puis brusquement effacé, de peur sans doute de froisser quelques « Chances pour la France » mais aussi parce qu’il avait découvert que, dans notre beau pays, toute vérité n’est pas bonne à dire…

Souvenez-vous du scandale « Mehdi et Badrou » *
Ledit Alexandre Comte, des Inrocks’, a donc publié un récit très détaillé de ce qui lui était arrivé lors de la traversée d’un parc. « Bizarrement, alors qu’il n’est que 18h, je remarque que le parc s’est vidé de ces (sic) habituelles familles. Par contre, je vois une bande de jeunes qui viennent me taper des clopes et me demander si « j’eux quek chose ». Je dis poliment que non. Un mec m’interpelle en me demandant si « je voulais lui sucer la teub ». Je décline poliment. Réaction : il me pousse, je tombe, je me relève, et il commence à me bourriner de coups de poings dans la tête. Trois autres mecs arrivent dont un me cloue au sol. Commencent les coups de pieds au visage et dans le ventre. J’ai fini par perdre conscience. » 

Ensuite, pour faire bonne mesure et sans doute pour contre balancer le mal qu’il dit des « jeûûûnes », il parle des flics. « Soudain, il fait nuit. Une lampe torche me réveille, ce sont les flics. Évidemment, plus de portable, plus de fric, je demande à porter plainte. On me répond « t’as la gueule pleine de sang, c’est dégueu. Pour ton portable, il faut le localiser toi-même, et porter plainte c’est du temps qu’on perd. Un mec costaud s’approche de moi et me dit : « Tu vas te calmer maintenant parce que les PD de journalistes, je leur ai fait très mal au cul ».

Ce texte n’a été visible que pendant quelques heures. Puis, le journaliste l’a effacé car « il avait généré des réactions idiotes et violentes »….On suppose qu’il n’a pas voulu donner du grain à moudre à la « fachosphère » ou – pire encore – apporter des voix à Marine Le Pen. Nous sommes allés sur le site des Inrocks pour voir de quelle façon ce journal évoquait l’agression contre son journaliste. Pas une ligne ! En revanche, nous y avons trouvé plusieurs articles….vantant les clubs gays les plus chauds de la capitale.

Nous ne savons pas – et ne saurons sans doute jamais – si Alexandre Comte a porté plainte. On peut supposer que, vraisemblablement, il va suivre l’exemple d’Édouard Louis, né Eddy Bellegueule. Ce jeune et charmant écrivain a raconté dans un livre comment un soir il a ramassé un jeune Arabe place de la République. Il l’a emmené chez lui. Et là, son ami de rencontre l’a roué de coups, dépouillé et violé. Édouard Louis, qui pense bien, n’a pas voulu déposer plainte car son agresseur était issu de la diversité et…c’était si bon. No comment ! Si, quand même :

Le 13 août 2019.

Du Plessis

* Comme vous pourrez le constater dans l’un de nos articles qui date déjà de 2017 sur le sujet (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/02/21/dis-moi-qui-sont-tes-amis/).

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : Nelly Kapriélian (Les Inrockuptibles)

12 Août

Si Christophe Castaner, notre ministre de l’intérieur, était un homme, un vrai, il entamerait immédiatement des poursuites contre cette femme.

Critique littéraire depuis la fin des années 1990, en collaborant au journal Les Inrockuptibles – dont elle devient responsable des pages littéraires – puis au magazine Vogue Paris. Elle intègre en mars 2007 l’équipe livre de l’émission radio Le Masque et la Plume sur France Inter.

C’est elle

Et c’est justement au cours du dernier Masque et la Plume, hier dimanche 11 août 2019, lors d’une discussion au sujet de l’écrivain noir et homosexuel américain James Baldwin (https://www.franceinter.fr/emissions/le-masque-et-la-plume/le-masque-et-la-plume-11-aout-2019), que cette militante immigrationniste a proféré l’affirmation suivante, concernant le statut des noirs en France par rapport aux Etats-Unis :  » AUX ‘INROCK’, ON A FAIT UN NUMERO SPECIAL* AVEC ASSA TRAORE, LE FRERE (en réalité…la soeur !) D’ADAMA TRAORE, MORT SOUS LES COUPS DE LA POLICE (en réalité…la gendarmerie !). »

Au-delà des approximations de madame Kapriélian, qui pourraient prêter à sourire venant d’un membre important de l’équipe rédactionnelle des Inrockuptibles, il ne s’agit ici, ni plus ni moins, que d’une gravissime diffamation à l’encontre des forces de l’ordre, comme l’a démontré l’enquête. Pour s’en convaincre, il suffit de relire la notice wikipédia relative à cette affaire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Adama_Traoré) qui, malgré la prudence avec laquelle nous prenons toujours ses affirmations, a le mérite de dresser un tableau assez complet de l’ensemble des éléments y afférents. Y compris sur…tout ce que recèle d’imposture la traditionnelle et bienveillante expression de « CHANCES POUR LA FRANCE » !

Nous attendons donc avec le plus grand intérêt la réaction du ministère de l’intérieur et ne manquerons pas de vous en faire part.

Le 12 août 2019.

Du Plessis

* (https://www.lesinrocks.com/2019/03/news/ne-loupez-pas-assa-traore-redactrice-en-chef-des-inrockuptibles/)