Archive | 4 -Billets d’humeur des membres du CER RSS feed for this section

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : à quoi sait-on que Marion Maréchal est bien sur le chemin de la conquête du pouvoir ?

21 Mai

Parce qu’elle dérange !

Comme l’ont démontré, ce matin, les propos hargneux tenus sur son compte par l’éditorialiste politique de France Inter ! Car (ça ne souffre pas d’exception), plus celui-ci se déchaîne et plus cela signifie que vous êtes dangereux pour les idées qu’il défend. Ainsi fonctionnent l’inénarrable Thomas Legrand et la radio officielle de la République.

Et que nous disait ce « Grand Homme » dans son billet de ce jour, 21 mai 2018 ? Ceci :

 » Depuis vendredi, Marion Maréchal tout court se présente ainsi sur les réseaux sociaux. Quand Marine Le Pen change le nom du parti, sa nièce va plus loin ! Pour elle, l’impasse ne vient pas du nom Front National mais de celui de Le Pen. L’ancienne députée du Vaucluse est dans une démarche de long terme. Le paysage politique n’est pas assez délabré et elle-même pas assez prête, du haut de ses 29 ans. Le pari c’est qu’après un 2nd mandat d’Emmanuel Macron, alors que le président réélu aurait définitivement laminé les restes du vieux monde politique, passée la 2ème lame sur Marine Le Pen, et  Laurent Wauquiez, l’ex-benjamine de l’Assemblée pourrait alors incarner le renouveau de la droite.

Dix ans de préparation, d’incubation de son projet politique, et elle aura l’âge d’Emmanuel Macron aujourd’hui. L’école des cadres qu’elle est en train de monter à Lyon, la revue ‘l’Incorrect’ , doivent accompagner l’émergence d’une nouvelle droite libérale et nationale, conservatrice et identitaire et ses moines soldats, éduqués, formatés pour le combat culturel. Les nouveaux maréchalistes rêvent d’une prise de pouvoir gramscienne, basée sur l’idée qu’il faut d’abord faire naitre une majorité culturelle avant d’espérer une majorité politique. Les mouvements nationalistes et identitaires qui émergent en Europe, l’aspiration à l’antisystème qui s’y manifeste, sont autant d’encouragements pour Marion Maréchal.

Mais ce plan est-il crédible ? Plutôt pas, en fait… ce que je viens de vous raconter est le roman qu’elle et ses amis écrivent et veulent que nous racontions ! C’est incroyable de constater d’ailleurs le crédit médiatique que cette jeune femme a réussi à obtenir, symbole du désarroi idéologique qui règne à droite en ce moment. Parce que, quand même, qui peut dire quelle est la pensée de Marion Maréchal Le Pen ? Certes, la jeune femme s’exprime bien, maitrise mieux les dossiers que sa tante, braillarde et floue à la fois. Mais on est bien en peine de définir les contours de sa droite. Nationale et libérale, deux concepts compliqués à concilier dans un monde globalisé.

La majorité culturelle qu’elle entend représenter est pour l’instant une minorité d’autant plus bruyante que ses thèses, en réalité, perdent (sic) en influence. Les réseaux sociaux et le tout-info, qui ont besoin de paroles cash, survalorisent les extrêmes prétendument anti-bien-pensance ! La droite blanche, catholique, traditionnelle, rurale, libérale et conservatrice, peut-elle représenter une majorité en France ? Rien n’est moins sûr. À cette droite qui rêve d’union, il faut, certes, une «délepenisation» mais aussi une nouvelle ligne directrice. La jeune défroquée du lepénisme y travaille. Et comme elle ne dit rien, on en conclut, un peu hâtivement, que sa pensée est profonde ! Mais pour l’instant,  elle raisonne surtout, cette pensée, d’être creuse ! Repassez-vous pour vous en convaincre son court discours aux Etats-Unis auprès des nouveaux conservateurs*. Il est donc possible que son silence ne soit pas que tactique mais plutôt le signe de la vacuité conceptuelle et idéologique de cette droite réactionnaire qui, comme son nom l’indique, ne fait que réagir au monde qui va sans pouvoir proposer un monde qui vient… différent de celui qui fut… »

Alors, avez vous compris ? C’est en réalité la panique à gauche. Et Thomas Legrand flippe ! Des fois que ceci se reproduise dans l’autre sens…

Le 21 mai 2018.

Du Plessis

* Discours de Marion Maréchal aux Etats-Unis :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/02/22/discours-de-marion-au-cpac-dans-le-maryland/

Publicités

Billet d’humeur du sieur Du Plessis :  » Le projet européen de Macron est très mal barré! « 

18 Mai

Ce n’est pas nous qui le disons (encore que…), c’est Marc Lazar, Directeur du Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP), professeur des universités en histoire et sociologie politique :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-d-ali-baddou/l-invite-d-ali-baddou-18-mai-2018

Mais, pendant ce temps-là, l’Italie se dirige vers un bras de fer avec l’Union européenne puisque les deux mouvements antisystème portés au pouvoir par les dernières élections législatives semblent parvenus à un accord sérieux de gouvernement. L’Italie implosera-t-elle de ce fait ? Probablement pas, affirme l’historien et sociologue, spécialiste de la politique de ce pays* : « La capacité d’absorption des institutions italiennes est très forte. » Et il ajoute :

 » Plus on croit que l’Italie va mal, plus elle a des capacités de rebond qui nous étonnent.

Il n’a sans doute pas tort et l’histoire du pays le prouve abondemment.

Le 18 mai 2018.

Du Plessis

* Marc Lazar et Ilvo Diamanti : Popolocrazia, la metamorfosi delle nostre democrazie (Editori Laterza), 2018.

Juste retour des choses…

14 Mai

Pendant des semaines ils nous ont rebattu les oreilles avec ça :

Je suis née ce matin
Je m’appelle Mercy
Au milieu de la mer
Entre deux pays, Mercy
C’était un long chemin et Maman l’a pris
Elle m’avait dans la peau, huit mois et demi, oh oui
Huit mois et demi
On a quitté la maison, c’était la guerre
Sûr qu’elle avait raison, y’avait rien à perdre, oh non
Excepté la vie
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
On m’a tendu la main et je suis en vie
Je suis tous ces enfants que la mer a pris
Je vivrai cent mille ans, je m’appelle Mercy
Si il est urgent de naître
Comprenez aussi
Qu’il est urgent de renaître
Quand tout est détruit
Mercy
Et là devant nos yeux y’avait l ennemi
Une immensité bleue peut-être infinie, mais oui
On en connaissait le prix
Surgissant d’une vague, un navire ami
A redonné sa chance à notre survie, c’est là
Que j’ai poussé mon premier cri
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
On m’a tendu la main et je suis en vie
Je suis tous ces enfants que la mer a pris
Je vivrai cent mille ans, je m’appelle Mercy
Derrière les sémaphores
Serait-ce le bon port, que sera demain?
Face-à-face ou main dans la main
Que sera demain?
Je suis née ce matin, je m’appelle Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Mercy Mercy
Je vais bien, merci
Paroliers : Jean Karl Lucas / Emilie Sattonet
ÇA, c’est la chanson  » engagée  » qui représentait la France (la leur, pas la notre) au concours international Eurovision de samedi dernier. Et, pendant des semaines, de prétendus  » bookmakers  » du lobby immigrationniste ont fait croire, avec la complicité de nos médias officiels, que les chanteurs de cette profession de foi négrière l’emporteraient !
Grâce au ciel, il n’en a rien été et ils se sont piteusement classés treizièmes. 

Il y a quand même une justice…

Le 14 mai 2018.

Coup de gueule du sieur Du Plessis : Que faisait en France Khamzat Azimov, ce (Franco)-Tchétchène de 21 ans, fiché S et auteur de l’attentat islamique d’hier au soir à Paris ?

13 Mai

Du Plessis en a marre. Et il le dit.

Que faisait en France ce prétendu réfugié Tchétchène, né en 1997, arrivé dans notre pays avec sa famille de bons à rien, dont Vladimir Poutine ne voulait plus ?

Arrivé chez nous en 2001, il grandit à Nice, puis à Strasbourg, dans le quartier populaire d’Elsau, où vit une importante communauté tchétchène. En 2004, la famille bénéficie du statut de réfugiés, avant que la mère n’obtienne la nationalité française six ans plus tard, permettant ainsi la naturalisation de son fils, alors âgé de 13 ans.

Mais en 2016, cette racaille est repéré par les services de renseignement car il fréquente d’autres Tchétchènes Strasbourgeois en partance pour la Syrie. Il est alors  » Fiché S  » !

Et que firent la police, la justice et les autorités politiques ? RIEN. Comme d’habitude, RIEN. Alors que le bon sens était de déchoir ce petit monde de la nationalité française et de l’expulser illico dans son pays d’origine. Au contraire, on a assuré son existence par les subsides de l’Etat, allant même jusqu’à un logement dans un hôtel du XVIII ème arrondissement de Paris depuis plus d’un an !

Résultat : un mort (de 29 ans) et quatre blessés, deux le sont grièvement (un homme de 34 ans et une femme de 54 ans) et deux le sont plus légèrement (une femme de 26 ans et un homme de 31 ans).

Du Plessis en a marre. Et il accuse.

Il accuse tous les responsables politiques et administratifs qui on voulu ou autorisé ces honteuses décisions et qui sont, de fait, les complices de ce tueur islamique. Tôt ou tard, ils devront en rendre compte car le sang de ces innocentes victimes est aussi sur leurs mains.

 

Le 13 mai 2018.

Du Plessis

Billet d’humeur du sieur Du Plessis : En ces temps de déclaration d’impôt, le Seigneur n’a pas interdit de sourire.

29 Avr

Bon réflexe pour une belle réponse :

Un brave citoyen, plein de vitalité, reçoit un avis à payer la redevance télé.

N’ayant pas de téléviseur, il va au centre des impôts pour signaler l’erreur et contester.

L’employée lui déclare alors :  » Certes vous n’avez pas de télé mais nous avons remarqué vos achats d’un smartphone ainsi qu’une tablette…Ce sont donc des outils qui pourraient vous permettre de recevoir les images, d’où la justification d’une redevance….« 

Fort bien… répond  le jeune contribuable…  » donnez-moi alors des allocations familiales….« 

L’employée :  » mais… d’après nos dossiers… vous n’avez pas d’enfants !… « 

 » Non… mais j’ai entre les jambes tous les outils qui pourraient me permettre d’en avoir, alors ?…« 

Le 29 avril 2018.

Du Plessis

Billet d’humeur d’Antonia : la France n’a pas de pétrole mais les « Chances pour la France » ont des idées !

29 Avr

Ça ne s’invente pas :

La baignoire a sans doute été démontée dans le logement social qui leur a été attribué et installée sur les roues d’un caddie de supermarché détourné. Elle risque pourtant de ne pas suffire au transport des jeunes pousses qui semblent en gestation dans les ventres des mamans…

Vous apprécierez pourtant le respect du code de la route et du passage piéton ! L’assimilation paraît donc en bonne voie.

Le 29 avril 2018.
Antonia, Conseiller à l’information, aux moyens de communication et à leur usage dans la société.

 

Dans l’Eure : racket fiscal 2.0

23 Avr

Véhicule privé équipé d’un radar homologué « Gendarmerie nationale« 

« Le système va commencer à fonctionner lundi sur les routes de l’Eure avec cinq véhicules qui vont commencer à flasher », a expliqué Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière lors d’une conférence de presse à la préfecture d’Évreux. Il sera progressivement étendu à la Normandie avec 26 véhicules. L’objectif est que ces véhicules soient « opérationnels à l’été » pour la région, a précisé la délégation interministérielle.

A partir de 2019 et jusqu’en 2020, le dispositif sera déployé sur toute la France métropolitaine, avec « l’objectif d’avoir 383 véhicules opérationnels », selon la même source. Actuellement affectées aux gendarmes et aux policiers, ces voitures vont progressivement être transférées au privé, même si elles resteront propriété de l’État. L’idée est « d’augmenter la capacité de flasher », a précisé Emmanuel Barbe. L’objectif assigné aux sociétés privées sera en effet d’opérer 8 heures par jour, tous les jours, y compris les jours fériés et la nuit, alors que le temps d’utilisation quotidien de ces véhicules est aujourd’hui de 1h30, selon la délégation.

Il faut bien rembourser la dette de l’Etat qui, rappelons-le, s’élève à plus de 2 000 milliards d’euros !

Le 23 avril 2018.

Du Plessis en colère.