Jeux olympiques d’été de 2024 : le CER avait encore raison !

31 Mar

D’abord estimés à 6,8 milliards d’euros, les travaux en vue des Jeux olympiques de 2024 pourraient coûter beaucoup plus cher, comme nous le redoutions et l’annoncions. Un rapport de l’inspection générale des finances (IGF) publié vendredi 30 mars estime les risques potentiels de surcoûts à 500 millions d’euros.

Le rapport, commandé par le gouvernement, met l’accent sur trois dossiers prioritaires en attente d’arbitrages : les villages olympique et paralympique, les sites groupés (cluster) olympiques Dugny-Le Bourget, ainsi que le centre aquatique olympique (CAO).

Et les recommandations de modération commencent. A Dugny-Le Bourget, où doit être construit le village des médias, un stand de tir, des pavillons de badminton et de volley-ball, l’IGF propose de diviser son dimensionnement par trois, à environ 500 logements, pour des économies à hauteur de 80 millions d’euros. Pas de chance, ce pseudo-village était prévu pour loger, après les jeux, de nombreuses « Chances pour la France » du secteur…

Dans le budget prévu à l’origine par le Comité Paris 2024, le coût de la piscine olympique était évalué à 108 millions d’euros. Mais selon les inspecteurs de l’IGF, elle pourrait coûter au moins 260 millions d’euros. « Un surcoût de l’ordre de 160 à 170 millions d’euros est par ailleurs possible sur la construction du CAO », précise le rapport. « Il importe de rechercher dès à présent, en option, une alternative pour l’implantation de cet équipement, y compris sous la forme d’une installation provisoire », ajoutent les auteurs du rapport.

Conférence de presse d’Emmanuel Macron, Tony Estanguet et Anne Hidalgo le 11 juillet 2017 à Lausanne

Alors, trêve de plaisanterie. Ces gens-là sont soit des pitres soit des menteurs. Et vous trouverez nos premières alertes ici :

« Pourquoi tiennent-ils tellement aux Jeux Olympiques à Paris en 2024 ? » :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/07/12/pourquoi-tiennent-ils-tellement-aux-jeux-olympiques-a-paris-en-2024/

 » Jeux Olympiques 2024 : les ennuis commencent  » :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/01/20/jeux-olympiques-2024-a-paris-les-ennuis-commencent/

 » JO 2024 à Paris, le gouffre financier se creuse  » :

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2018/03/16/j-o-2024-a-paris-le-gouffre-financier-se-creuse/

De grâce, ne vous en laissez plus compter car…c’est vous qui paierez ce Barnum !

Le 31 mars 2018.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

7 Réponses to “Jeux olympiques d’été de 2024 : le CER avait encore raison !”

  1. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 11:57 #

    Oui, le CER avait raison ! Et malgrès la menace terroriste qui pèse sur les Jeux Olympiques, l’Elysée ne fera pas de coup d’éclat. «L’Etat de droit, on y tient», réagit-t-on dans l’entourage d’Emmanuel Macron en prenant connaissance de l’opinion sondée sur les propositions de Laurent Wauquiez et de Manuel Valls. Selon l’enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et Le Figaro, vendredi, une majorité de 61 % des Français plébiscite de nouvelles mesures d’exception pour lutter contre le terrorisme, quitte à limiter leurs propres libertés.

    Le tableau est exceptionnellement homogène, avec une opinion claire quelle que soit la couleur politique. Ainsi, 87 % des Français se disent favorables à l’internement administratif des fichés S «les plus dangereux». Dans un sondage Elabe publié mercredi 28 Mars 2018, 58 % des Français jugent que l’exécutif ne met pas tout en œuvre contre le terrorisme. L’institut Odoxa révèle vendredi que plus de 80 % d’entre eux sont favorables à l’expulsion des étrangers fichés ou à l’interdiction du salafisme. Réaction de l’Elysée.

    Pour le reste, ce sont les pigeons qui paieront…

  2. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 12:05 #

    L’heure de vérité approche pour le très controversé projet de loi Asile et Immigration, le premier à mettre à mal l’unité de la majorité. Le texte sera débattu en commission des lois à partir de mardi prochain, le 3 Avril 2018. Les députés de La République En Marche (LREM) ont donc lavé leur linge sale en famille mercredi 28 mars 2008 au soir, afin de ne pas étaler leurs divisions au grand jour dans les semaines qui viennent. On va débattre du projet de loi dans le contexte de la grève à la SNCF et de révélation du rapport de l’inspection générale des finances (IGF) publié vendredi 30 mars 2018 estimant les risques potentiels de surcoûts à 500 millions d’euros concernant la construction du village olympique. Ils ont donc envie de voir que le groupe soit le plus uni possible…

  3. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 12:10 #

    Edouard Philippe présentera la semaine d’après Pacques les trois textes de la réforme des institutions, a annoncé vendredi l’Elysée, assurant qu’ils « respecteraient » les engagements d’Emmanuel Macron sur le non-cumul des mandats, l’introduction de la proportionnelle et la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires.

    Celà ne nous fera pas oublier le cout exorbitant des Jeux Olympiques 2019.

    Oui, le CER avait encore raison : c’est bien avec notre « pognon »…

  4. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 12:15 #

    Et comme si la République ne dépensait pas assez largent des cons-troibuables que nous sommes, voici qu’elle se met à jouer dans la cour des grands !

    Se servir de combattants kurdes sous influence du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne) pour éliminer Daech en Syrie, tout en réitérant son soutien à la Turquie dans la lutte contre ce même PKK… C’est le grand écart réalisé par l’Elysée dans son dernier communiqué publié dans la foulée de la réception d’une délégation des Forces démocratiques syriennes (FDS) par Emmanuel Macron, jeudi soir à Paris.

    Les FDS sont une alliance militaire créée en 2015 pour lutter contre l’Etat islamique avec l’appui de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis et à laquelle participe la France. Elle est composée en majorité de combattants kurdes des Unités de protection du peuple kurde (YPG, la branche armée du parti PYD), émanation syrienne du PKK. Lequel PKK multiplie actuellement les attaques contre la Turquie.

    -La France marche sur la tête et se plante depuis le début en Syrie, explique le responsable d’un think tank influent à Paris. C’est à se demander s’il reste un corps intermédiaire entre le chef de l’Etat et les services du Quai d’Orsay, de la Défense et du Renseignement pour définir une ligne cohérente dans ce conflit.

    Les russes finiront par s’énerver et nous risquons un jour de voir les cosaques à Paris comme dans les prophéties…

  5. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 12:22 #

    Deux jours après l’attentat de l’Aude, l’ancien Premier ministre Manuel Valls a appelé à interdire le salafisme, estimant que cette mouvance avait « gagné la bataille idéologique au sein de l’islam ». Une idée aussitôt reprise, lundi, par le Rassemblement National qui invite à dissoudre toutes les associations salafistes. Pour BFM TV, Manuel Valls précisa même comment « mettre le paquet ». Oui les jeux Olympique 2024 sont bel et bien menacés.

    Ses premiers mots sont prudents, concédant qu’« interdire une idée » est ardu. « Mais derrière chaque terroriste, il y a une idéologie politique et religieuse à combattre, martèle Manuel Valls pour l’Opinion. Maintenant, il faut passer aux actes : que l’exécutif et la représentation nationale désignent le salafisme et l’islam politique comme adversaires de la République. » Une autre députée de l’Essonne avait eu la même idée. En 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet avait porté une proposition de loi pour mettre « hors la loi le salafisme en France ». « C’était compliqué », esquive Manuel Valls, à l’époque Premier ministre.

    Après chaque attentat, les regards se tournent vers ces musulmans qui vivent leur culte sur le modèle du prophète Mahomet et des « salafs », pieux ancêtres. Un courant fondamentaliste qui dérange. « Il s’oppose par essence à la laïcité et à la démocratie, explique Bilel Ainine, chercheur spécialiste de la radicalisation islamiste. Comme il considère que la souveraineté n’appartient qu’à Allah, il aspire à vivre sous la charia. » D’où l’idée, plus ou moins assumée par les autorités républicaines, d’entraver cette branche dite radicale. On attend pour voir…

  6. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 1:10 #

    Un dernier pour la route…

    Les jeux Olympiques à paris en 2024, c’est pour redorer le Blason !

    Du 23 au 26 janvier, s’est déroulé le dernier « Forum économique mondial » de Davos. Il était consacré aux «risques environnementaux », climat et terrorisme.

    En théorie du moins, car en réalité, la morosité aidant, on y a surtout fustigé l’ingratitude des gens du commun. Ces gueux insensibles aux efforts des puissants tous solidaires pour leur apporter le bonheur mondialiste.

    Ainsi, Emmanuel Macron, auto promoteur de son quinquennat en anglais, est ensuite passé au français pour proposer la mise en place d’un « nouveau contrat mondial », pour s’opposer à l’instauration, comme il a dit, d’une mondialisation (et non pas du mondialisme) «vers le bas».

    Comprenez, mettre un peu de social, dans une allusion à Jean-Jacques Rousseau, pour éviter que les masses, «nationalistes » et « complotistes » ne l’emportent. Faute de quoi « les extrémistes gagneront … dans tous les pays », a-t-il insisté. Un aveu de faiblesse qui ne nous est pas passé inaperçut.

    Il n’est pas question d’interrompre la marche mondialiste mais d’en changer l’habillage. Et pour celà, le monde a besoin de la France -entendez la France républicaine- et la France doit redevenir forte, leader, phare des nations qui croient encore à ces sottises de « Liberté, égalité, Fraternité ». C’erst vrai qu’avec le Brexit, une allemagne qui n’arrive pas à faire un gouvernement comme il se doit et une Italie qui, même avec un gouvernement de Droite, ne peut être considérèe comme fiable, la Monarchie élective Française qu’est notre Régence Républicaine, a toutes les cartes en maisn pour prendre la tête d’une Europe pas très Catholique.

    Mais reste à convaincre les cons-tribubales exangus des bienfaits d’un euro-mondialisme isalamisant assis sur une pensée unique orwellienne.

    LES FOUS DU ROIS savent quand à eux que le Fantôme du Louvre est assis serainement dans la pénombre, sur un siège avec des accoudoirs, regardant sur son écran les évènements avec le même détachement de quelqu’un qui regarderait un match de foot, fumant un bon havanne dont la fumée s’accumule au plafond, déborde par une fenêtre ouverte pour aller s’ajouter aux nuages menaçant qui s’amoncellent dangereusement dans le ciel…

    Et qu’il n’a plus qu’à attendre. Une étiencelle !

  7. Hervé J. VOLTO mars 31, 2018 à 1:14 #

    Les Fous du roi – film 2006 – AlloCiné
    http://www.allocine.fr › Cinéma › Tous les films › Films Drame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :